• Agfacontour, la technique

    Bonjour ,

    En complément de l'article consacré à la réalisation d'un livre serpentin pour le forum éphémère "Patouille et Récup.", voici quelques explications sur le procédé photographique "Agfacontour" .

    Agfacontour désigne un film (argentique) mis sur le marché par la firme Agfa-Gevaert aux alentours de 1970............... Il ne s'agit donc pas d'un procédé impliquant la technologie numérique , quasi inexistante à cette époque reculée  de notre évolution .

    En ce temps-là, les hommes avaient certes renoncé à vivre dans des cavernes, mais les photographes passaient encore le plus clair de leur temps dans des chambres noires (ne leur étaient autorisés le plus souvent qu'une faible lampe rouge)!  Et ce fut particulièrement le cas de ceux qui se confrontèrent courageusement à cette technique.

    Ce procédé compliqué consistait à réaliser à partir de négatifs N/B une image en couleur dont l'aspect peut être qualifié de "pseudo-solarisation".

    Pour les détails techniques si cela vous intéresse, voyez cette documentation de la NASA

    et celle-ci  (les deux en anglais).

     Pour résumer, on commençait par répliquer un négatif N/B sur le film Afgacontour. En variant l'exposition lumineuse et l'intensité d'un filtre jaune, des images d'équidensités étaient obtenues, c'est -à-dire que seules les zones de gris d'une gamme d'intensité donnée devenaient visibles après développement du film. En répétant le processus, on obtenait des équidensités du deuxième degré - les fameux contours. Les films Agfacontour N/B comportant les différentes équidensités étaient ensuite répliqués sur film N/B normal pour avoir plusieurs exemplaires et aussi pour les inverser (transparent--> noir et noir --> transparent). Ensuite, ces films étaient trempés dans des solutions chromogènes qui remplaçaient le noir par de la couleur. Malheureusement il n'existait que 3 pigments chromogènes (jaune, magenta et cyan) et  même en effectuant de savants mélanges, on obtenait toujours plus ou moins les mêmes couleurs. Finalement, les films  étaient superposés pour former un "sandwich" et ainsi reconstituer la photo complète en obtenant si possible des couleurs intéressantes - voir les images ci-dessous. Les plus réussis de ces "sandwiches" étaient encore tirés sur papier couleur. L'image qui en résultait se composait des couleurs complémentaires, mais toujours de couleurs vives,  peu subtiles et impossibles à corriger.

     Films de différentes équidensités ayant subi le traitement chromogène:

    Agfacontour, la technique

    Exemples de "sandwiches":

    Agfacontour, la technique Agfacontour, la technique Agfacontour, la technique

    Exemples de tirages sur papier couleur:

    Agfacontour, la technique 

    Agfacontour, la technique              

    « Livre serpentin - AgfacontourJeu de cartes altérées »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Novembre 2012 à 13:52

    reportage passionnant....

    Il fallait être aussi passionné....

    c'est une chance et un privilège de pouvoir admirer ces images qui dormaient dans le fond de leur tiroir....

    j'ai beaucoup aimé lire ce reportage.... je vais le faire lire au mari de SNTINE mon amie qui est un passionné de photo et qui adorait l'argentique...

    Merci merci un grand plaisir de venir te rendre visite et m'enrichir...

    Je pars dans 5 mn mais j'avais du mal à me "décoller" de ton blog..

    bisous

    2
    Mercredi 28 Novembre 2012 à 14:12

    excellent reportage pour ce procédé, qui m'était inconnu, et qui donne des résultats très intéressants !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 29 Novembre 2012 à 12:38
    Très compliqué ton histoire, mais il résultat est vraiment sympa. Tu ne cesseras
    Jamais de m étonner
    Bises ma bellw
    4
    Au Val-de-Ruz....
    Jeudi 29 Novembre 2012 à 19:02

    Quelle patience et quel talent !!

    40 ans déjà... ah là, cela ne nous rajeunit guère !! En lisant le début de ton article, j'ai visualisé dans mes souvenirs un p't labo photo (dans un p't bâtiment provisoire !!!)

    Bisous à vous deux !

    5
    Jeudi 29 Novembre 2012 à 21:59

    Je ne connaissais absolument pas ce procédé ! J'aime bien les résultats obtenus, avec les superpositions de couleurs, ça correspond bien à l'époque.

    Et ton livre serpentin est vraiment réussi ! Belle idée d'avoir mis ainsi en valeur le procédé.

    6
    Vendredi 30 Novembre 2012 à 13:59

    merci de partager avec nous ce procéder très intéressant, vraiment bluffant tout ça, et génial, merci et BRAVO , TIFFANY

    7
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 20:46

    trés compliqué mais quel résultat: bravo

    8
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 21:26

    merci , je ne connaissais absolument pas cette technique!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :